📻 Radio'Paradise
Voir la liste de lecture
Cliquer pour démarrer la musique
🔊 Volume : 100
This link should not be visible, DO NOT click on it

Projet de CD marial à la cathédrale Notre-Dame de Créteil

Cette page présente le projet de CD sur le thème de Marie qui sera enregistré à la cathédrale de Créteil à partir du 28 avril 2019. Le sortie du CD est prévue pour 2020.

Présentation du projet

La Cathédrale déployée de Créteil a été inaugurée le 20 septembre 2015.
L’architecte référent qui a suivi l’ensemble du projet écrivait : « Nous voulions du souffle, une élévation, une douceur dans cet espace ».

Alors les architectes ont dessiné deux mains.
Deux mains en prière.
Celles de Marie, la Vierge, d’après une gravure du Moyen-Âge.

Et ces deux mains sont devenues coque.
Coque de bois qui s’élève dans l’espace, comme on tend ses mains en prière vers le Ciel.

Et dans cette coque, des tribunes, pour que le peuple rassemblé devienne communauté. Ainsi, au creux, au cœur des mains de la mère du Christ, le peuple de Dieu est-il porté maternellement, comme une offrande à la Gloire du Père !

La tendresse de Marie, modèle de l’Eglise et mère des croyants est là, subtilement perceptible, dans cette architecture résolument contemporaine.

Marie est unie avec le Christ.
Marie est unie avec l’Eglise, Corps du Christ.

Marie, d’origine juive
Marie, priée par les chrétiens Marie, vénérée par les musulmans,

La cathédrale de Créteil devient alors, pont, voute, « Arche d’alliance »,
Arche de Paix, ici, en terre Val-de-Marnaise, aux peuples si divers.
Ces deux mains jointes inscrivent une écriture spécifique, une nouvelle organisation spatiale. L’architecture de cette première cathédrale du XXIème siècle, chante par Marie, la gloire de Dieu !

Musiciens participant au projet

Trois artistes ont désiré mettre en musique cette hymne architecturale et donner une dimension sonore, propre à cette cathédrale.
En unissant les jeux d’anches, des basses, des flûtes et du bourdon de l’orgue du lieu, à l’ambitus d’une voix de soprane, ils souhaitent interpréter un large programme de prières mariales allant de la période baroque à la période contemporaine.

Dorothée Perreau

Soprano, chantre du diocèse de Paris, chante la Vierge-Marie dans ses concerts depuis 2012 et dans des rencontres inter-religieuses (Ave Maria islamo-chrétien). Elle a monté un ensemble de musique baroque « Musica spirituale » qui se produit depuis quatre ans autour des prières mariales baroques. Elle était l’une des interprètes du Te Deum de Richard Dubugnon, lors de l’inauguration de la cathédrale en 2015.
Pour en savoir plus sur Dorothée Perreau...

Dominique Aubert

Organiste et délégué diocésain de la commission de musique liturgique à Créteil. Dès l'âge de 11 ans, Dominique a vu naître sa vocation d'organiste lors des pèlerinages diocésains à Lourdes. Plus tard il deviendra l'élève de l'organiste des sanctuaires, Jean-Paul Lécot, auprès duquel il continue toujours de prendre conseil. Il assure parfois ses remplacements lors des messes internationales et des processions eucharistiques.
Pour en savoir plus sur Dominique Aubert...

Michel Hilger

«Altiste-Peintre» comme il aime à se définir, Michel est membre de «La Commission de Musique Liturgique» au diocèse de Créteil et partage sa vie professionnelle artistique entre ses multiples
facettes de Chef de Choeur, d’Auteur, de Compositeur, d’Arrangeur, de Professeur à L’Académie des Arts de Thiais et de Poète. Il est actuellement Directeur Artistique des Festivals «Arts & Spiritualité», «Grand-Pari(s) En Choeurs, «Choeurs en Harmonie»...
Pour en savoir plus sur Michel Hilger...

Michel Hilger parle de l'enregistrement du disque dans l'émission «Au delà du miroir» avec Joëlle Verain.

Programme du CD

La musique sacrée et particulièrement le répertoire marial, mais aussi une vision commune de l'interprétation unient ces 3 artistes. Ils ont donc souhaité conjuguer leurs talents autour d’un projet de CD, dédié à Notre-Dame de Créteil, qui pourrait peut-être inaugurer une collection de disques propres à la cathédrale.

Au programme de cet enregistrement, ils proposent un large éventail de prières mariales de l’époque baroque au XXème siècle. Chantées par Dorothée, elles seront jouées par Dominique, à l’orgue de la cathédrale.

L’originalité de leur programme consiste en un choix précis parmi des œuvres belles mais moins connues. Ils ont vraiment creusé le répertoire pour faire émerger des Magnificat, Sancta Maria, Laudate pueri, Ave Regina cælorum, Regina Cæli, Stabat Mater, Ave Maris Stella, Ave Maria, Alma Redemptoris Mater, Salve Regina...
Des prières mariales qui ont été mises en musique au fil du temps et qui témoignent d'une grande fécondité créatrice, pour honorer la Vierge.

Ils suggèrent aussi pour parfaire ce programme original de commander une pièce à Jean-Christohe Rosaz, compositeur, habitant le diocèse de Créteil (sous réserve d'avoir éventuellement le budget nécessaire) et de faire figurer dans la pochette du CD, un livret présentant les œuvres.

Une manière de tisser un lien dans l’espace et dans le temps : depuis la genèse, la composition et l’utilisation de ces prières dans la dévotion catholique, jusqu’à l’auditeur d’aujourd’hui, qui plongé dans l’écoute se joindra à la litanie priant la Mère de Dieu... au cœur de la cathédrale de Créteil.

Voici le programme prévu pour le CD (pour une durée totale de 61 minutes) :

Les textes et traductions des morceaux interprétés sont disponibles ici (document réalisé par Dorothée Perreau et Dominique Aubert).

Orgue de la cathédrale de Créteil

Cet orgue fut inauguré en 1967 dans la salle de concert de la fondation Valentin Haüy, association au service des aveugles et malvoyants. Réalisé selon les plans établis par Jean Langlais et Gaston Litaize, deux célèbres organistes aveugles, sa construction fut confiée au facteur alsacien Curt Schwenkedel. Cet orgue est le témoin de la facture néo-classique française dont il reste aujourd’hui peu d’exemplaires.

Les années passent, l’orgue a besoin d’être restauré, et le métier d’organiste n’est plus un débouché « viable » pour les aveugles, si bien qu’en 2010 l’Association Valentin Haüy, n’ayant plus l’usage de cet instrument, propose d’en faire le don pour une destination convenant à son histoire et à sa qualité.
La Commission d’Art Sacré du Diocèse de Créteil étant à la recherche d’une solution pour installer un orgue dans la future cathédrale déployée, pose sa candidature ; L’association Valentin Haüy donne son accord pour le transfert de l’orgue dans la nouvelle cathédrale de Créteil.

Sur la proposition du facteur d’orgue Bernard Dargassies, qui assura le transfert de l’orgue et la restauration de certains éléments, Il est décidé d’étoffer le clavier du récit et de le disposer dans deux buffets avec boîtes expressives, de part et d’autre du buffet principal.
C’est une chance, l’orgue est esthétiquement bien adapté à l’édifice ; son buffet s’harmonise au mieux avec la structure bois de la cathédrale. Les trois plans sonores d’origine sonnent généreusement, et le nouveau récit apporte d’heureux compléments permettant d’aborder un large répertoire et facilitant l’usage liturgique.

L’orgue est prêt pour l’inauguration de la cathédrale le 20 septembre 2015.

Composition de l’orgue Schwenkedel-Dargassies

GRAND ORGUE

POSITIF

RÉCIT Expressif

PÉDALE

Tirasse GO, Positif, Récit en 8 et 4 - Accouplements Récit/GO, POS/GO
Traction mécanique pour GO, Positif et Pédale – Traction électo-pneumatique pour le Récit Tirage des jeux électro-pneumatique – Combinateur 16x16 combinaisons.

Présentation du projet par Mgr Santier (évêque de Créteil)

Quoi de plus naturel que dans la Cathédrale Notre-Dame de Créteil soit offert à tous un CD en l’honneur de la Vierge Marie.
Dans le projet du déploiement de la cathédrale, les architectes ont dessiné deux mains tendues, en prière vers le ciel. En découvrant ce projet, spontanément a jailli en moi ces mots : « Ce sont les mains de Marie ». Elle qui à Cana par son humble demande « Ils n’ont plus de vin » (Nous pouvons traduire aujourd’hui « Ils n’ont plus d’espérance ») a conduit son Fils Jésus à avancer l’heure de sa mission, de sa révélation.

Des mains de la tendresse de Marie, personne n’est exclu, tous peuvent approcher ; qu’ils soient du peuple juif dont elle est issue, qu’ils soient chrétiens parce que Marie leur indique Jésus son Fils, qu’ils soient musulmans qui la vénèrent.

Ce que l’art architectural exprime, l’art musical peut de manière différente le déployer. À partir du chant de louange et d’action de grâces de Marie, le Magnificat, ce CD est une proclamation de la Mission de Marie dans le plan de salut de Dieu sur toute l’humanité.
Les musiciens sont bien connus du Val-de-Marne : Dorothée Perreau, chantre du diocèse de Paris, qui chante la Vierge Marie dans ses concerts et particulièrement lors des rencontres « Ensemble avec Marie », et Dominique Aubert, organiste des grandes célébrations diocésaines sur le magnifique orgue de la cathédrale et délégué diocésain de la commission de musique liturgique. Ils ont choisi d'associer pour certaines pièces l'altiste Michel Hilger également membre de La Commission de la Musique Liturgique en tant que Chef de Chœur et Compositeur avec lequel ils ont l'habitude de jouer depuis de nombreuses années pour les projets musicaux du diocèse ou dans le Cadre de Festivals.

Ces louanges mariales de différents compositeurs et artistes comme Campra, Mozart, Schubert, Mendelssohn, Rachmaninov, Eric Lebrun, Jean-Christophe Rozas guideront les auditeurs du CD vers une prière et une méditation profonde, si goûtées en ces temps agités. Elles les mèneront vers un chemin de Foi et une confiance qui a sans cesse habité le cœur de Marie.

Monseigneur Santier
Évêque de Créteil
4 juillet 2020